Il était une fois les couleurs de Noël

couleurs-noel_640

Vous êtes prêts pour un nouvel opus de la série d’articles "Noël série" ? Aujourd’hui on parle couleurs de Noël, de leurs origines et de leurs significations. Je n'avais pas encore abordé le sujet des couleurs sur le blog, un comble pour moi qui les adore. Alors, Noël me parait nickel pour aborder cette épique thématique chromatique.

Mais commençons par un petit point, disons… historique. Les couleurs "en général" et les gammes de couleurs en particulier, n’ont pas toujours été comme on les connait aujourd'hui. Sans pour autant remonter à la préhistoire, je prendrai l’Antiquité comme départ.  À cette époque, les couleurs philosophiques sont au nombre de 3 (blanc, rouge, noir). Puis arrive Aristote qui en dénombre 5, dans l’ordre suivant : blanc, jaune, rouge, vert et noir. (yes +2 couleurs) À cette époque, on représente les couleurs sur un axe entre blanc et noir (ombre/lumière) et toutes les couleurs sont considérées comme un mélange de noir et blanc. Au XVIIe siècle, Newton et sa décomposition de la lumière blanche permet une nouvelle représentation d'un spectre de 7 couleurs et change aussi leur ordre (yes +2). Sept étant aussi un nombre divin, ça tombait plutôt bien pour l’époque. Le rouge n’est plus central et le vert se retrouve déplacé entre le jaune et le bleu. De ce fait, rouge et vert, qui étaient des couleurs voisines, deviennent complémentaires et finalement s'opposent dans leur signification. Dans notre vie quotidienne on voit tous les jours cette opposition, par exemple avec les feux tricolores, vert pour passer et rouge pour danger. Merci Newton !

Mais la symbolique des couleurs est culturelle, évolue avec l'historique et chaque continent à sa propre interprétation. Donc vaste sujet que celui des couleurs.

Mais pourquoi Noël est-il vert et rouge (mais avec un peu de blanc, d'or et d'argent aussi) ?

Posez cette question à un enfant et la réponse sera évidemment "le sapin est vert et le père Noël est rouge !" C'est pas entièrement faux, mais pas entièrement vrai non plus.

Prem’s le Vert "Foncé" !

Le 24 décembre est initialement la date du solstice d’hiver. Solstice annonciateur d’une future renaissance de la nature. Et qui dit nature, dit vert. Le vert symbolise l'espoir. Symbolise la vie. (Euh… "l'espoir fait vivre" et "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir" ; nous sommes donc, logiquement, immortels ! ha ha ha… mais trêve de plaisanterie). Les celtes avaient pour coutume d'accrocher des fruits et des fleurs, dans un arbre à feuillage persistant représentant la vie… un épicéa, d'ou le vert foncé de Noël. C'est bien plus tard, en 354, que l'Église choisira cette date symbolique pour célebrer la naissance du Christ.
 
Pourtant, le vert qui, en général, symbolise la nature et l’espoir, n’a pourtant pas toujours eu bonne presse. En effet, cette couleur était souvent chimiquement instable ce qui l'empêchait de tenir dans le temps, la rendant vite délavée, terne, fade. À moins de la fixer avec de l'arsenic ou du cyanure. C'est pour cette raison que le vert est interdit au théâtre (son mode de fabrication et le contact prolongé avec la peau étaient des plus toxiques, rendant malade, voire tuant, l'acteur qui s'en paraît). Autre exemple, cette fois au XIXe siècle, sous l’époque Victorienne, le vert de Scheele, pourtant très à la mode entre autres dans les papiers peints, tuait quotidiennement à cause de sa forte teneur en arsenic…

Deuz' exæquo le Rouge

Mais En cette période c'est surtout celle du Père Noël et des boules dans le sapin pour les enfants. Le Père Noël habillé de rouge et blanc de Thomas Nast, illustrateur et caricaturiste, en 1860.  Ou encore celui de 1931 de Haddon Sundblom, pour la publicité de Coca Cola. Cependant, Santa Claus = Saint Nicolas, protecteur des enfants, version religieuse du Père Noël était initialement vêtu… de rouge et de blanc lui aussi. Saint Nicolas était évêque, d’où le rouge liturgique oblige. Il y a aussi cette fleur rouge "la poinsettia" nommé "étoile de Noël" utilisé traditionnellement au Mexique et États-Unis pour cette célébration.
Pourtant, LE rouge est LA COULEUR. ZE Color's master. La couleur de la fête, de la passion, du sang, du danger, de l’opulence… et aussi la couleur préférée des enfants. Le rouge est pour moi LA couleur qui traduit le plus les émotions humaines. Rouge passion, rouge de désir, avoir le rouge aux joues, être rouge de colère, voir rouge… Les couleurs ont de tout temps codifié et hiérarchisé. Le rouge a aussi eu cette influence. Il y a longtemps eu deux rouges : L’un dense et de préférence brillant pour les « Riches", et l’autre plus terne, et moins stable pour les pauvres … (Cette hiérarchie sociale s’applique aussi à d’autres couleurs comme le bleu pour la royauté ou encore le jaune pour l’empereur… ). Mais nombreuses sont celles qui portent en elles un double symbolisme diamétralement opposé.


Troiz' le blanc

C’est la pureté, l'innocence et la lumière qui sont mis à l’honneur en cette fin d’année, sans oublier la neige. Et dire que cette couleur a été bien malmenée à travers l’histoire chromatique. Elle est passée de "non couleur" à "couleur" et vice versa. Le  blanc représente autant la naissance que la mort.


ET pour finir l'argent et l'or

Elles sont elles aussi des couleurs de lumière, de fête et de luxe. Personnellement elles me font penser aux papiers cadeaux et au ciel étoilé, comme une pincée de magique pour cette belle nuit. et la joie des loulous quand ils ouvrent leur cadeaux.
 

De Newton à Pantone il y a des nuanciers !

De nos jours, nos références chromatiques évoluent, nos écrans sont RVB, sont passés de 256 à des millions de couleurs, le web utilise des couleurs Hexadécimal et on imprime en CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir). Mais quelles que soient les couleurs qui nous entourent elles ont toujours une signification.
Les couleurs influent à notre insu ou non, sur notre quotidien, dans notre langage, nos humeurs (et pas que dans les feux de circulation). .
Chaque année la Société, des bureaux de style, des chasseurs de tendances nous en proposent ou imposent c’est selon. Mode, Design, Déco sont les principaux vecteurs de ces tendances chromatiques. La société Pantone, créatrice du célèbre nuancier, désigne chaque année UNE couleur spécifique. Cependant pour l'année 2016 elle avait dérogé à sa régle et avait élu 2 couleurs. Des couleurs douces et pastels : serenity bleu et le quartz rose, inspirant tranquillité et compassion. À n'en pas douter ce rose et ce bleu qui ont marqué l’année trouveront également leur place dans les décos de Noël.
 
Et puisque c’est Noël je vous conseille, de mettre sur votre liste les livres de Michel Pastoureau (historien médiéviste français, spécialiste de la symbolique des couleurs) pour approfondir ce sujet.

 

A très vite
Corinne

Leave a Reply